Go to footer

Aller au contenu


Albert Robida

Littérature et écrits des XIXe et début XXe siècles

Albert Robida

Messagepar Atama » 02 Janvier 2010, 10:48

Un vrai anticipateur, dessinateur de génie, imaginait le XXe siècle avant qu'il ne débute. plus d'info au départ d'ici : http://www.robida.info/visionnaire.htm
Avatar de l’utilisateur
Atama
 
Messages: 1
Inscrit le: 26 Août 2009, 20:43


Re: [auteur] Albert Robida

Messagepar Mycroft » 02 Janvier 2010, 11:57

J'ai lu cette article avec beaucoup d'attention, une seule question reste sans réponse est il encore edité, si oui où?
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9139
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: [auteur] Albert Robida

Messagepar oswald bastable » 03 Janvier 2010, 16:43

Albert Robida, « anticipateur » de génie dont je ne cesse de clamer le talent, entre dans le cercle assez fermé des écrivains dont le talent de visionnaire fut complètement occulté par entre autre un de ses contemporains à savoir Jules Verne.
Jules Verne n'est pas le fondateur de la science fiction puisque ses textes relèvent plus de la vulgarisation scientifique que de la science fiction.
Il a certes contribué à « démocratiser » un nouveau genre sous couvert d’œuvres pour la jeunesse mais il n’avait ni l’imagination fébrile et surtout ni l’humour d’un Albert Robida
Comme quoi à vouloir trop étiqueter les genres on arrive à en oublier l’origine exacte.
A aucun moment, sauf pour un seul de ses textes (la journée d’un parisien au XXéme siècle) l’auteur nous décrit une véritable anticipation, c'est-à-dire se produisant dans le futur.
Le contexte temporel chez l’auteur est toujours bien déterminé, il n’imagine pas comment pourrait être le futur, si la science pourrait transformer le devenir de l’homme, il nous décrit le cour normal de l’histoire avec le développement « naturel » d’une technologie de l’époque.
Le problème à mon avis et qui dérangea pas mal certains écrivains dans les années 70 (consulter le texte de Bernard Blanc « pourquoi j’ai tué Jules Verne) c’est qu’a trop vouloir le considérer comme le père de la science fiction, il occulta littéralement d’autres écrivains qui possédaient à la fois le talent et l’imagination nécessaire pour rentrer dans la catégorie des précurseurs de la SF Française.
Déjà pour l’époque ce mot de « science-fiction » est une aberration puisque le terme est anglo-saxon et qu’en France nous parlions plus de « Merveilleux scientifique », beaucoup plus adapté dans une démarche de classification.
Dernièrement je lisais encore une petite étude sur les précurseurs Français et l’on citait allégrement les « inventions » de Mr Verne, alors que l’on passait sous silence les œuvres visionnaires non seulement de Robida, mais d’une foule d’autres écrivains au talent incontestable.
L’article cité par « Atama » est intéressant mais il laisse de coté nombre de romans de l’auteur, fort peu connus mais qui méritent d’être citée :

- « Les voyages extraordinaires de Saturnin Farandoul dans les 5 ou 6 parties du monde et dans tous les pays connus et même inconnus de Monsieur Jules Verne ».
Un pavé monumental de plus de 800 pages avec 450 illustrations couleurs, N&B. Dans ce roman on découvre bien avant l’œuvre de Burroughs et de son Tarzan que Saturnin Farandoul a été élevé par des singes et partira dés l’age de 11 ans retrouver la civilisation, conscient de sa différence.
Il deviendra rapidement un homme hors du commun, un être supérieur parmi les hommes tout en conservant un grand pouvoir sur les animaux.
De retour de manière fortuite chez les singes, il en fera par la suite une société instruite et constituera même sa propre armée.
Toute l’histoire sera par la suite une aventure délirante et haute en couleur dans laquelle Robida pastichera de manière très savoureuse les héros de Jules Verne et de ses « Voyages Extraordinaires ».

-« Jadis chez aujourd’hui » (1890) ou il est traité du thème du voyage temporel
-« L’horloge des siècles » (1902) ou suite à un cataclysme naturel, la terre se met a tourner a l’envers et ou le temps lui-même se déroule à l’envers.
-« La guerre infernale » (1908) ,30 fascicules, 900 pages d’une guerre future à l’échelle mondiale avec de magnifiques illustrations pleines pages en couleur, le sommet de l’anticipation militaire ou l’imagination de Robida et de Giffard est à son apogée.
-« L’ingénieur Von Satanas » (1919) son œuvre la plus sombre qui contraste avec sa production habituelle. Il s’agit d’un réquisitoire écrasant contre la guerre. Il faut dire que la première guerre mondiale est passée par là avec tout son cortège d’horreur.
- Signalons pour conclure ce petit tour d’horizon « Mystére-ville » roman réalisé a « quatre mains » avec William Cobb (pseudo de Jules Lermina) en 1905 et publié dans l’extraordinaire revue que fut « Sciences et Voyages » ici c’est la découverte en Inde d’un civilisation souterraine ayant développé une technologie basée sur le son, et les odeurs….

Je crois qu’en regard de toute sa production, qui fut avant tout l’œuvre d’un véritable visionnaire et doué d’un coup de crayon hors pair, Robida est sans contexte le chef de file de ce « merveilleux scientifique » appelé plus communément science-fiction et qui mériterait plus que tout autre précurseur, une réédition d’une partie de sa production.
Actuellement, les éditions originales de ses livres s’arrachent à prix d’or mais je crois que du coté de chez « Amazon » il est encore possible de trouver un retirage (sans les illustrations hélas) du XXéme siècle et de la vie électrique.
Sinon avec beaucoup de chance et de patience recherchez sur Priceminister qui reste le rare site de vente sur le net à pratiquer des prix acceptables.
Bonne chasse !

ImageImage

Image
Un petit "Tarzan" bien avant l'heure.....Burroughs aurait-il lu Robida?
Image
oswald bastable
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Novembre 2009, 09:37


Re: [auteur] Albert Robida

Messagepar Mycroft » 03 Janvier 2010, 17:04

Merci pour cette parfaite réponse
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9139
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: [auteur] Albert Robida

Messagepar Milana » 04 Janvier 2010, 08:58

Merci oswald, c'est passionnant, tu es une mine d'informations.
Call me Jiminy
Avatar de l’utilisateur
Milana
 
Messages: 3489
Inscrit le: 21 Août 2009, 19:46
Localisation: Paris


Re: [auteur] Albert Robida

Messagepar oswald bastable » 04 Janvier 2010, 12:56

Mais de rien.....je suis votre dévoué serviteur de la vieille science-fiction! ;)
Image
oswald bastable
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Novembre 2009, 09:37


Robida

Messagepar gloubik » 15 Août 2010, 15:21

Bonjour,

Albert Robida est-il à classer Steampunk ? J'aurais tendance à le penser.

Précurseur d'internet avec son téléphonoscope qui sert à la communication audiovisuelle, à l'information et à la culture façon télévision et à la formation à distance par vidéoconférence.

Image

Mais il a aussi inventer le tourisme, la guerre moderne et bien d'autres choses.

Image

Vous aimerez certainement beaucoup découvrir La Guerre au vingtième siècle, Le Vingtième Siècle ou Le Vingtième Siècle. La vie électrique.

Je l'ai découvert au détour d'une revue de vulgarisation scientifique ancienne et ne regrette pas le détour.
gloubik
 
Messages: 9
Inscrit le: 14 Août 2010, 19:50


Re: Les livres qui ne sont pas steampunk...

Messagepar Mycroft » 16 Août 2010, 09:04

Un article très complet sur Robida avait déjà été posté
viewtopic.php?f=5&t=1004&p=14079&hilit=robida&sid=00e0deb0b418a099cd6ab04781804c67#p14079

Emile n'étant pas là, je me permet de te faire remarquer qu'il existe en haut à gauche de la page une fonction rechercher très pratique.

Je n'arrive pas à voir tes images.

Fusion des sujets, réparation des liens.... elle est pas belle la vie de modo ? =D
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9139
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: Les livres qui ne sont pas steampunk...

Messagepar Les Murmures » 16 Août 2010, 11:31

Mycroft a écrit:Un article très complet sur Robida avait déjà été posté
http://www.steampunk.fr/viewtopic.php?f ... c67#p14079

Emile n'étant pas là, je me permet de te faire remarquer qu'il existe en haut à gauche de la page une fonction rechercher très pratique.

Je n'arrive pas à voir tes images.


Nanana Emile aurait dit : "en haut, à droite, au dessus de la banière, et si tu as encore un doute, l'équipe modératrice est là :geek: "
Ciel ! Mon modo ! Mais non, ce n'est qu'un petit homme qui écrit en vert !

Laisser la littérature aux mains des imbéciles, c'est laisser la science aux mains des militaires. (Boris Vian)
Avatar de l’utilisateur
Les Murmures
 
Messages: 3045
Inscrit le: 12 Mars 2010, 16:56


Re: Les livres qui ne sont pas steampunk...

Messagepar gloubik » 16 Août 2010, 17:42

Bonjour à vous. Perso, j'ai un doute sur le bon fonctionnement de votre moteur de recherche. Car, en effet, j'ai fait une recherche dont le résultat a été négatif avant de poster.
gloubik
 
Messages: 9
Inscrit le: 14 Août 2010, 19:50

Suivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Loge des gendelettres

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité