Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

[Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Amalasùnthe
Messages : 888
Inscription : 29 juillet 2011, 16:27

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par Amalasùnthe » 20 novembre 2012, 12:44

Wah, vraiment impressionnant!
Avatar de l’utilisateur
Hycarius
Messages : 6955
Inscription : 19 décembre 2009, 19:03
Localisation : Ici et là...
Contact :

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par Hycarius » 20 novembre 2012, 15:04

Moi qui suis toujours très client de ce genre de trucs, j'aime beaucoup, bravo !
Lastshadow
Messages : 61
Inscription : 12 septembre 2012, 23:18
Localisation : Caen, calvados (14)
Contact :

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par Lastshadow » 20 novembre 2012, 23:41

Tout simplement MA-GNI-FIQUE
Avatar de l’utilisateur
alumyx
Messages : 30
Inscription : 28 janvier 2012, 23:51

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par alumyx » 22 novembre 2012, 00:21

Merci. :oops:

Je viens d'attaquer le plus dur mentalement, les finitions... Une envie lancinante, mais violente d'assembler enfin toutes les pièces me démange depuis deux jours... Mais je ne pourrais passer à l'acte que dans 4 jours, soit dimanche soir ! Pourquoi cette date ? Je vais y revenir. Petit flash-back de 20 heures ! Hier, c'était ponçage et teinte !

Image
Vous savez ce que l'on dit ? "Je ponce, donc j'y suis !" ^^ Les finitions ont été faites au p220. Ce n'est pas forcément un grain très fin, mais la technique du poncé huilé fait que l'on re-ponce par la suite, je me suis donc arrêté à ce niveau là.

Image
Si j'en avait eu la patience, il aurait fallu insister un peu plus sur certains défauts, comme ici au niveau de la poignée. Mais honnêtement, je n'en avais plus le courage ! Une après midi complète de ponçage, c'est usant !

Image
Bref, il faut donc passer à la teinture ! Un chiffon propre (en l’occurrence une vielle chaussette), du brou de noix, et c'est parti ! On frotte le bois énergétiquement, et le bois prend la teinte très rapidement. A noter que le bois sèche très vite.

Image
En une heure, le brou de noix est totalement sec.

Image
Voici le résultat le soir, après deux couches (ce qui est beaucoup ! Pour une teinte moins foncé, prévoir une seule couche, voir une couche dilué à l'eau !). Le rendu est pour l'instant mat, et le bois recrache les impuretés par ses pores, ce ui le rend à nouveau non-lisse au touché.

Image
On passe maintenant au poncé-huilé. Il faut pour cela préparer un mélange composé de 70% d'huile de lin, et de 30% d'essence de térébenthine. Je le stocke dans un petit bocal que je passe au micro-onde afin de le faire tiédir. On imbibe de la paille de fer 000 (finition), et on ponce la crosse dans le sens du bois. Attention, si vous insistez trop (en particulier sur les arrêtes), vous allez éclaircir le bois. Comme je tenais à avoir un rendu bien sombre, je n'ai pas trop insisté sur la paille de fer, et je l'ai laissé tombé pour la deuxième couche, ce soir. Le résultat commence déjà à être très sympa.

Image
Mais de près, il faut encore bien boucher les pores du bois. Dans cette optique, je passerais deux couches de cire d'abeille après les 5 couches d'huile.

Image
Passer une couche d'huile, c'est 30 minutes maximum. Du coup, en attendant, je m'occupe des finitions des parties métalliques. Je m'étais promis de ne pas avoir un seul centimètre carré de peinture sur la réplique, ce sera presque le cas ! Le canon externe n'est pas du tout visible une fois la réplique assemblé, mais par principe, je l'ai donc poncé. Au passage, la peinture chinoise était sacrément solide. Certainement un phosphatage, ou un traitement du genre (vu que l'intérieur est aussi noir, mais là, impossible de l'enlever !).

Image
Pour la rallonge de canon et le support de mire avant, même traitement ! On enlève les grosses rayures au p80, puis un 2nd passage au p120, un 3ème au p220, un 4ème au p600, un 5ème à la paille de fer 000, et une finition au polish métaux. Les photos rendent assez mal hommage à mon travail : la moindre rayure ressort énormément !

Image
C'est particulièrement le cas sur le receiver... De toutes façons, je vais y revenir à celui ci !

Image
Le résultat sur l'endcap est bluffant ! On croirait presque du chrome.

Image
Pour "l'uper-receiver", c'est déjà mieux !

Image
Les pièces qui sont interne à la mécanique restent par contre mattes, comme pour le support du levier d'armement.

Image
L'embouchoir mériterais aussi un petit coup de polish supplémentaire.

Image
Enfin, je vous ai gardé la meilleure photo pour la fin ! A force de jouer avec l'éclairage, j'ai finis par faire une photo qui rend parfaitement bien le rendu de la plaque de couche (et d'autres pièces d'ailleurs !). L'effet miroir est impressionnant ! Je ne sais pas encore comment je vais camoufler ça en jeu... Certainement à grand coups de bandes de jutes ! :mrgreen:


La suite dans quelques jours (visuellement, ça ne va pas évoluer des masses dans les jours à venir). :wink:
Lady Chapillon
Messages : 10338
Inscription : 20 août 2009, 10:53

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par Lady Chapillon » 22 novembre 2012, 11:11

c'est beau!
O Captain! My Captain!

inscription sur notre mappemonde: http://www.mappemonde.net/carte/Steampunk-fr/monde.html
Retrouvez nous sur facebook : https://www.facebook.com/steampunk.fr
envie d’être rajouté au trombi? contactez moi
Avatar de l’utilisateur
Massden
Messages : 705
Inscription : 23 avril 2012, 23:22
Localisation : Basse Normandie (Calvados !)
Contact :

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par Massden » 22 novembre 2012, 11:21

Je dirais même plus très très beau !
My website : www.massden.com
(De la photo, de la musique, de la bidouille)
Avatar de l’utilisateur
Dr Gauss
Messages : 169
Inscription : 21 novembre 2012, 15:31

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par Dr Gauss » 22 novembre 2012, 14:12

Remarquable artilleur que voilà ! Go faire partie du gun-club ;)
J'adore ton fusil, simple et très bien foutu !

ça me fait d'ailleurs pensé que hier j'ai été à la quincaillerie et j'ai vu que les manches de haches pouvaient faire de très bons corps en bois pour des armes :)
Icare
Messages : 3538
Inscription : 14 juillet 2011, 07:16

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par Icare » 22 novembre 2012, 14:15

Les finitions sont à la hauteur du boulot que tu as mis dans l'ensemble du projet.
C'est un sacré morceau.
Avatar de l’utilisateur
Doc Poledra
Messages : 268
Inscription : 03 novembre 2009, 13:16
Localisation : picardie

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par Doc Poledra » 22 novembre 2012, 22:18

Super boulot bravo! Question naïve, pour ma culture générale, vu que j'aime bien le travail du bois: pourquoi térébenthine + huile de lin, puis cire après, et pas encaustique (cire d'abeille + térébenthine, avec ou non option huile de lin, personnellement je préfère avec, c'est mon instinct "maternel" envers le bois, j'ai toujours peur qu'il manque, j'aime bien le nourrir)?
"Sometimes I'm callous and strange."
Avatar de l’utilisateur
alumyx
Messages : 30
Inscription : 28 janvier 2012, 23:51

Re: [Réalisation] Fusil de précision (airsoft)

Message par alumyx » 26 novembre 2012, 23:43

Merci tout le monde. ;)

Pour te répondre Doc', c'est une recette "maison". Sur les vieux fusils militaire, le poncé huilé, c'est la règle. Les 5 couches d'huile nourrissent le bois en profondeur, et l'imperméabilise. Certains ajoutent du siccatif aux dernières couches. Le soucis, c'est qu'à moins de laisser le bois au soleil tout un été (en exagérant "un peu"), le bois reste gras au touché. Ce n'est pas forcément désagréable, mais en airsoft, c'est tabou ! Il ne faut surtout pas mettre du gras sur les billes, question de précision... Et si la crosse est grasse, tes doigts le sont aussi, et les billes le seront tôt ou tard (en remplissant un chargeur par exemple). Bref, la couche de cire permet d'éviter ça. Mais ce n'est pas la seule raison. La cire finit de boucher les pores, et donne un aspect patiné que le simple poncé-huilé ne permets pas.

Sinon, le projet est enfin terminé ! Bon, il faut encore régler tout ça, investir dans un vrai kit cylindre, confier le bébé à Renan, mon amis qui travaille le cuir, et certainement modifier un chargeur ou deux pour optimiser tout ça, mais sur le principe, c'est fini ! Bref, je vous fait la suite en photos :


On commence par la finition des pièces aux quelles je n'avais pas encore touché. Le fond de magasin a donc été polis (photo flou, mais le rendu miroir ressort bien sur la photo).

Image

La première pièce que j'ai faite, voila grosso modo deux ans !

Image

Si on me demande de quelle pièce je suis le plus fier sur cette réplique, c'est certainement les anneaux de montage ! Un vrai travail de furieux à la lime, si j'avais su que cela aurait été aussi long, j'aurais peut être "triché"... :mrgreen:

Image

La grenadière n'est pas super bien finis, mais en position, on n'y voit que du feu !

Image

Ça, c'est l'exploit d'hier ! Un petit bronzage à l'ancienne. Honnêtement, sur de petites pièces, c'est vraiment facile à faire. On rempli un récipient MÉTALLIQUE d'un fond d'huile (j'ai pris de la vielle huile moteur bien épaisse), suffisamment pour que les pièces à bronzer puissent y baigner totalement. Ensuite, au chalumeau, on porte les pièces au rouge cerise, et on les trempe dans l'huile. Il ne reste plus qu'à laisser refroidir, puis essuyer ! Les reflets bleutés sont vraiment impressionnant, ma photo, moche au possible, ne lui rend pas hommage. Petit conseil au passage, lors de la trempe, prévoir un bon gros chiffon à porté de main : sous l'effet de la chaleur, mon huile s'est spontanément enflammé. Couvrez le pot pour éteindre le feu.

Image

(D'avance, je vous présente mes excuses pour le jargon qui va suivre...) Passons à l'interne. Au niveau du kit cylindre, en attendant des pièces digne de ce nom, nous avons un cylindre Well, tout comme la tête de cylindre et le piston. L'étanchéité de dernier a été revu en comblant en partie la gorge du joint torique avec une fine bande de scotch. C'est pas génial, mais c'est déjà beaucoup mieux ! Le spring guide (guide ressort en français) est un modèle home made usiné à 100% dans du téflon massif. Quand au ressort, c'est le modèle de camion d'un kit chinois. Résultat des courses, 544 fps (à la 0.20) de moyennes, +/- 6 fps. Avec une puissance de 2.75 Joules, il faudra revoir la copie pour le sortir en jeu (en France, les répliques d'airsoft sont normalement bridé à 2 joules - 464 fps / 0.20 gr - au delà, on passe dans la catégorie des armes de 8èmes catégorie non soumise à déclaration - entre 2 et 10 joules - . La règle communément admise en France dans les associations d'airsoft est de limiter la puissance à 450 fps / 0.20 gr - 1.9 joules - ). Le bloc détente reste très souple malgré la puissance. En attendant le baptême du feu, je vais pour le moment me faire plaisir sur cible dans cette configuration.

Image

On passe à la partie hopup canon... Le hopup est un dispositif qui lifte les billes pour leur donner de la portance, un peu comme un joueur de foot ou de tennis donne de l'effet à la balle. En airsoft, l'effet est orienté vers le haut, et cela fait planer la bille. Pour ce qui est du canon, il faut faire la différence entre 2 canons : le canon interne (l'iner), et externe (l'outer). L'iner est une sarbacane qui est en fait le vrai canon. L'outer est un canon purement esthétique, aux dimensions du canon réel. Il sert aussi à protéger l'iner. Bref, pour ces pièces, on va mettre le paquet ! Hopup PDI, joint hopup Prometheus hard, et canon 6.02x650 Guarder... En laiton s'il vous plait ! Ces 3 pièces coûtent aussi cher que la réplique de départ : 60€ le hopup (du made in Japan très haut de gamme), 40€ le canon (du moyen de gamme, Guarder est Taiwanais), et 15 le joint hopup (oui oui, 15€ pour un morceau de caoutchouc rouge... mais là, c'est du Laylax made in Japan, de nouveau du très haut de gamme).

Image

Les spacers barrels (ce sont des entretoises de centrage qui maintiennent le canon interne au centre du canon externe, et limitent les vibrations du canon interne) sont obtenue directement dans des bouchons de vin synthétique. Pour éviter qu'ils ne glissent lors de l'installation dans l'outer, je les maintient en position avec du scotch noir. L'avant de l'iner est maintenu par l'extension de canon, alésé à 8.60 mm (contre 8.55 pour le canon), ce qui explique la position un peu reculé les spacers.

Image

Pour la petite histoire, le bloc hopup vient d'un vieux stock, et j'avais égaré la bague de centrage avant, que j'ai refait dans un petit rondin d'acier, en le tournant sur une perceuse... Vu l'épaisseur de la pièce (la partie qui est emmanché dans le bloc), c'était assez acrobatique !

Image

Je viens de me rendre compte que je n'ai pas pris des photos de la crosse fini, non monté ! Mais pour la recette de cuisine, c'est simple, 5 couches d'huile de lin mélangé avec 30% d'essence de térébenthine (une toutes les 24 heures), puis deux couches de cire spécial vieux meuble, teinte noyer, et un dernier coup de chiffon pour lustrer tout ça !
A ce stade là, on peut passer au montage ! Ô joie, ô bonheur ! Bon, j'ai quand même eu une déconvenue très râlante ! Au niveau du puits du chargeur, j'avais longuement calculé mon coup pour que le chargeur tiennent parfaitement, et s'éjecte sans soucis. Mais les essais avaient été fait avec un hopup d'origine. Hors, c'est le hopup qui maintient le magcatch (la pièce qui accroche les chargeurs). Lors de mon premier essais avec le hopup PDI, impossible de fermer la culasse ! La tête de cylindre butait contre le hopup, et il manquait à peut près 1 mm pour que tout rentre dans l'ordre. Du coup, re-démontage, et modification légère de l'outer pour ovaliser les trous de fixation du magcatch. En reculant légèrement l'outer, je peux maintenant refermer ma culasse parfaitement. Mais comme le magcatch est 1 mm plus loin, les chargeurs ne tiennent plus à l'arrière... Du coup, fabrication d'une petite plaque pour combler le truc. A l'heure actuelle, je ne suis toujours pas satisfait à 100% du résultat. Il faut que j'y revienne. En y repensant, modifier le levier d'armement aurait été bien plus intelligent ! Bref, passons ce détail énervant pour en venir au résultat final !

4391 grammes de bois, de laiton, et d'aluminium ! (Je vous passe sous silence le reste !). Le poids reste très contenu pour un bolt de 135 cm ! Tout ça s'explique par plusieurs choses : déjà, le bois, ce n'est pas si lourd que ça ! Qui plus est, sur cette crosse, il n'y en a pas tant que ça (poignée fine, garde main presque entièrement creux, etc...). Ensuite, la lunette est toute petite, et pour finir, le receiver en zamac (ce zamac chinois, c'est pas du plomb, mais ça reste super lourd !) a été pour le moins amaigris à grands coups de scies ! Du coup, en comparaison de mon AWM, je gagne plus d'un kilo. De quoi envisager sérieusement de l'emporter sur une grosse OP !

Image

Vous noterez aussi le pied de présentation du fusil... Je vais ouvrir un topic pour vous présenter cette petite création.

Image

La cire teinté fait des miracles ! L'ajustage au bois n'étais pas extra du tout au niveau de la plaque de couche, mais lorsque la cire rempli les vides, miracles, tout semble de suite beaucoup plus pro !

Image

On passe aux gros plans. Si je devais re-dessiner une pièce ici, ce serait les anneaux de montage, de manière à abaisser la lunette de presque 5 mm.

Image

L'équilibre laiton-alu est un peu déséquilibré ici. Peut être qu'en bronzant la lunette... A voir par la suite !

Image

Au niveau du fond de magasin, même histoire que pour la plaque de couche : merci la cire teinté !

Image

Sur les dessins, il était prévu que le canon dépasse un peu plus. Je n'ai jamais compris comment je m'y étais pris pour me tromper de plus d'un centimètre !

Image

La baguette, toujours à porté de main.

Image

Voila une photo qui montre bien le résultat du bronzage. Nota : il faut déjà que je le nettoie !

Image

Gros plan sur le puits du chargeur. Le magcatch est la seule pièce "visible" a avoir conservé de la peinture.

Image

Le passage de sangle arrière.

Image

Et la plaque de couche pour finir, pleine de traces de doigts ! :mrgreen:

Image

Pour la petite histoire, le dessin de départ, c'était celui là :

Image

En oubliant les pièces absentes sur le dessin (lunette, montage, et levier d'armement), je vous défis de trouver les 6 différences ! :twisted:
Répondre

Revenir à « Vos Créations »